Chatoyants sont les 33 degrés du REAA

By on 1 octobre 2017
Chatoyant sont les 33 degrés du REEA

Chatoyant sont les 33 degrés du REEA

Abscons ? Ténébreux ? De quoi #chat parle ?

Jean-Marc Cybart et Serge Van Khache ont décidé d’expliquer, par l’image #chatoyante et des #chatpitres savamment mis en scène, l’origine de la franc-maçonnerie chez les félins. Au total 33 planches, dessinées avec un réalisme inquiétant, explorent les rites décors symboles du Rite Écossais Ancien et Accepté (REAA). Le mystère est préservé. En même temps, les 33 rites sont présentés à travers ce bestiaire facétieux, des allégories et une iconographie fascinante. Cet ouvrage singulier, rempli d’humour et s’appuyant sur un travail documenté, fait écho aux influences #chatmaniques des auteurs : Perrault, Colette, Chateaubriand, Léautaud, Baudelaire sensibles à la « souveraine indépendance » du chat et à ses influences mystiques, tantôt vénéré voire déifié, tantôt voué aux gémonies, depuis l’Antiquité.

Ce livre soigné se lit comme un voyage vers la sagesse, initiatique, parsemé de 33 étapes nécessaires pour atteindre ce graal. Cependant n’imaginez pas vous prétendre sage comme une image de chat à l’issue de votre lecture. Le chat ne dévoile jamais tout à fait sa connaissance holistique, heuristique et illuminée. Sa présence toutefois, vous aidera à tendre vers cette une forme d’accomplissement car, « Le parcours maçonnique est un chemin de vie » avant tout, composé de digressions, d’avancées, de reculs, de ramifications et circonvolutions tortueuses. Faites confiance au chat, et à l’intuition, la curiosité, la souplesse d’esprit qu’il vous délivre.

 

Les auteurs remontent aux origines de la franc-maçonnerie en Europe, au XVIIIe siècle et rappellent le rôle des loges. Ils se focalisent sur le Rite Écossais Ancien et Accepté en 33 degrés, défini en 1801 à Cha(t)rleston : cela ne s’invente pas ! Une ville au nom prédestiné. Aujourd’hui, après moult échanges, le Grand Orient de France (GODF) a en charge les 3 premiers degrés-socles (bleus) et le Suprême Conseil détient les Hauts Grades, jusqu’à l’ultime, le 33ème. Lesquels, Hauts Grades, relèvent de l’Écossisme. Quant aux rites, il s’agit davantage de moyens structurant les « tenues », ces réunions maçonniques auxquelles vous pourrez peut-être prétendre assister si vous lisez avec #chattention cet ouvrage.

Chatoyant sont les 33 degrés du REEA

Chatoyant sont les 33 degrés du REEA

#Chat va ? Vous suivez ? Eh bien #chapristi : démarrons notre pèlerinage REAA. En 1, vous êtes Apprenti. Le grade des premières fois et de l’effort à accomplir pour tracer sa route. À ce stade, le marteau et la pierre brute vous sont nécessaires. Ensuite, vous devenez Compagnon, « dernier-grade de la franc-maçonnerie à son origine, à l’époque où le ‘Maître’ était Maître de loge.. ». Moi, par exemple, je suis devenue chat-Compagnon avec ELLE, jamais Maître(sse) : juste ELLE et moi. Notre animal-humanisation. Le rite de la dimension sociale, du rapport à autrui. Vous pouvez vous appuyer sur une canne, un simple baluchon et nu-pattes pour ce chemin. Enfin vous voilà Maître, dernier stade bleu. Vous avez rencontré le vice et la vertu et, muni de votre tablier, vous devrez toujours faire face aux démons et aux anges. Le choix vous appartient. Beaucoup de mythes sont associés aux rites : l’assassinat du Maître Architecte Hiram clôture ces 3 premières étapes colonne-vertébrale et introspectives. Désormais, à partir du 4ème grade, vous allez être confrontés à une somme d’interrogations. Le silence sera votre allié, habillé d’un nouveau tablier, d’un sautoir et doté d’un glaive et d’une clé. Ce grade est noir et blanc, signé d’un Z énigmatique. En 7, vous êtes Prévôt et Juge, avec en fond scénique l’histoire des civilisations antiques. « Gouverner, c’est prévoir » : vous avez une obligation d’équité, sous votre tablier blanc (pur) et rouge (sanglant). En 13, vous avez atteint la « limite possible des connaissances humaines ». Vous pouvez en rester là, ou découvrir ce qui vous attend de l’autre côté : derrière la Voûte sacrée, avec votre pierre d’agate.

Vous avez poursuivi. En 15, vous voilà Chevalier d’Orient ou de l’Épée. Moi perso, en tant que Chatte-de-Van d’origine arménienne, ça me fait frissonner, ça me rappelle les « restes de l’épée » lors des massacres du génocide. Cette étape est longue, épée et truelle en patte. Vous êtes un bâtisseur en vérité, avant de devenir Chevalier d’Orient et d’Occident en stade 17. Vous avez œuvré à ce trait d’union. En 22, vous voilà Prince de Liban en référence aux cèdres qui ont permis la construction de l’Arche de Noé, dont je vous rappelle qu’elle échoua sur le Mont Ararat, en Arménie… Votre munition : une hache. En 25, vous avez obtenu un cordon orné d’une devise « vertu et courage », tandis que vous gravissez le mont Sinaï, où les arméniens rescapés trouvèrent aide, soin, refuge et perspective d’un exil, sans retour possible, mais en vie. Un peuple, le mien, qui ne serait donc pas exterminé. Transfiguré, vous êtes Chevalier du Serpent d’Airain : vous avez le pouvoir de guérir le serpent à l’aide des plantes médicinales qui égrènent votre escalade. En 28, vous êtes flamboyant Chevalier du Soleil. Soleil-vérité, soleil-fertilité. Votre mission ? Réfléchir aux 7 Grandes Vérités Gnostiques. Votre adage ? Lux es tenebris. Une forme de retour aux origines purificateur. Première des dernières étapes : l’aube rougeoyante vous enveloppe. Vous avez accompli votre jubilé, en stade 33. Accepté, Ancien, titularisé à Paris. Vous l’avez façonnée, votre pierre cabossée d’origine ! Vous êtes devenu chat-maçon à l’image d’un chat de gouttière, dépouillé. Ni maître, ni frontière, ni préjugé : vous avez atteint une forme d’universalité, tolérant, laïc et fraternel, porteur du sautoir blanc.

Il vous incombe à présent de conserver cet état honorable et fragile. Vous êtes devenu un humaniste mais le côté sombre rôde toujours, au détour d’une ruelle et rien n’est jamais totalement acquis. Ne l’oubliez pas.

Chatoyant sont les 33 degrés du REEA

Chatoyant sont les 33 degrés du REEA

« Chatoyants sont les 33 degrés du REAA », Jean-Marc Cybart et Serge Van Kache. Éditions Dervy / Trédaniel, 80 pages illustrées en couleur. 23 euros

TAGS

LEAVE A COMMENT

#lanouvelleolympe
Rueil-Malmaison (92)

Petite Chatte-de-Van, je suis mi-Arménienne, mi-Bretonne. J'ai été retrouvée abandonnée dans une station balnéaire du Finistère Nord un jeudi du mois d'août. Blanche immaculée, je suis génétiquement sourde. Je me positionne comme la porte-parole des chattes handicapées, exilées, maltraitées, réfugiées et résistantes. A travers l'écran, je mène à présent une vie socialement divertissante et épanouie, dans la sphère culturelle et artistique parisienne.

Rejoignez-moi !