Le voyage de Ritavan et ses douze chats

By on 28 octobre 2017
Le voyage de Ritavan

Le voyage de Ritavan

Ritavan est un petit garçon bleu, un pèlerin indigo. « Dans les anciens mythes, les fileuses et tisserandes étaient à l’œuvre pour conduire le cours de nos vies », explique Patrick Fischmann (barde-berger) en préface. S’il savait… que mes ancêtres arméniens (puisque je suis un Chat-de-Van symbole de la résistance et de l’identité) étaient tisserands et fileurs en Anatolie, à Kütahya et à Ouchak, et que rien, dans ma vie de chat, de relève du hasard. Patrick Fischmann précise « pour être soi-même et utile à la terre ». Car nos racines proviennent de la terre, ce que nous sommes, ce que nous devenons dépend de la terre, semblable pour tous et différente pour tous. Ce qui nous rend à la fois uniques et reliés, au sein d’une même humanité.

Ritavan veille sur la loi cosmique, régie par le nombre 9. Dans cette logique qui unit spiritualisme et science, il est naturel de trouver un numéro associé à une carte précise, à sa place dans le jeu et à son sens. La carte 31 (le puis, la source cachée, en cœur de voyage). Les Portes d’envol sont disposées de 9 en 9, un cycle de (re)naissance. 64 cartes symbolise l’unité, l’abréviation de l’univers, la somme des cycles cosmiques, le fondement de toute vie universelle. Chaque carte, richement décorée, insiste sur le ciel et la terre : les racines pour s’élever.

Un ouvrage spirituel qui débute par une citation de Henry Miller ne peut être que de bon augure « Un nouveau monde est en train de naître, un nouveau type d’homme bourgeonne aujourd’hui. La grande masse de l’humanité (…), finit par être paralysée de peur. (…) C’est ainsi que meurent les mondes ». Subsiste l’esprit pour sauver notre terre, « rétablir l’équilibre et l’harmonie ». C’est là qu’intervient Ritavan dont le nom ne doit pas davantage au hasard que le reste de ce qui nous touche. Ritavan est le « protecteur des lois universelles ». Rita en sanscrit signifie « loi » et van « le protecteur ». Moi, Chat-de-Van bénit par le chapelain de l’église Sainte Rita je vous invite à ne pas oublier que Rita est une sainte, connue pour son sens inégalé du pardon. Devenue la patronne des « causes désespérées », des marins, des prostituées, des esseulés, des chats abandonnés comme je l’ai été. Et Van… la ville emblématique du massacre de mon peuple, les Arméniens, lors du premier génocide du XXe siècle, première tentative d’exterminer un peuple au motif qu’ils étaient chrétiens. Nous, les Chats-de-Van, quoique turquifiés (Turc-de-Van au LOOF), muselés et sous le joug des génocidaires, nous avons été parmi les premiers à nous insurger, devenant ainsi les gardiens (« van ») de nos terres originelles.

Cet ouvrage parle d’accomplissement, de chemin de vie ou chemin de connaissance, par étapes. Une route initiatique qui va permettre à chacun de se débarrasser de son égo et profit d’un humanisme sincère. Ces étapes sont autant de rendez-vous, de synchronicités qui tendent vers la sagesse. Sur cette voie singulière, celle de notre existence, se trouvent douze chats alliés. Ils interviennent au bon moment au bon endroit : ils savent. Il suffit de les observer et de les écouter.

Le voyage de Ritavan

Le voyage de Ritavan

Pour accomplir ce voyage, Ritavan propose 76 cartes dont 64 au trésors et 12 chats. Chacune des cartes aux trésors indique des détails à ne pas négliger pour progresser et voyager sereinement. Il existe 8 voyages possibles aux pays des 12 chats alliés (défis), des 12 dons (points forts), des Portes d’envol (élan), aux Portes d’attente (introspection), initiatiques (destins), d’instruction (travail), de guérison (divinités, croyances et sciences), de découverte (révélation). À chacun de ces voyages est adossée une couleur. Le chemin est clair : à l’orée de chaque Porte, qui ouvre sur un nouveau royaume, se trouve le gardien d’un trésor qui révèle la mission à accomplir et ainsi de suite. Parfois, les cartes invitent à prolonger la quête en approfondissant une étape du voyage. Pour cela, le souffle d’or distille la musique, les coffres dévoilent des symboles universels, le regard de Ritavan guide, le collier de perles ou de fleurs égrène des mots-clés, déclics positifs pour rester dans l’axe, par exemple.

Quatre tirages permettent de voyager, à 3, 5 ou 12 cartes que complèteront celles des chats alliés, qui correspondent à nos maisons. Le chat Bélier de la Maison I invite à l’apprentissage de sa propre personnalité, de son unicité. Le chat Taureau de la Maison II rappelle nos héritages, au sens propre et figuré, il invite à réfléchir à l’usage que nous en faisons : possessif ou fraternel. Le chat Cancer de la Maison IV se situe au niveau individuel : devenir soi-même, sûrement pas ce que les autres attendent que nous devenions. Le chat Lion de la Maison V est un artiste de l’âme, il évoque la création. Le chat Balance de la Maison VII souligne l’effet vertueux de la coopération. Le chat Sagittaire de la Maison IX révèle la signification des événements qui nous sensibilisent. Le chat Capricorne de la Maison X nous situe à la juste place dans la société. Quant à la parole du chat Verseau de la Maison XI, elle souligne que le Chemin n’est jamais terminé, qu’il est un mouvement perpétuel de transformation.

S’il existe une question fondamentale à se poser avant de commencer le voyage ? Oui ! « Le chat fait poser la question : « Quel est le test de ce voyage que tu traverses ? » Un voyage au service de l’équilibre énergétique et de la réalisation de soi.

 

Le voyage de Ritavan et ses douze chats, Myrrha et Samuel Djian-Gutenberg. Cartes oracle dans une pochette satinée et livret, réunis dans un coffret indigo. Le courrier du Livre, Trédaniel Éditeur. 29,90 euros.

Pour prolonger : https://www.latelierdemyrrha.com/samuel-djian-gutenberg/

 

 

TAGS

LEAVE A COMMENT

#lanouvelleolympe
Rueil-Malmaison (92)

Petite Chatte-de-Van, je suis mi-Arménienne, mi-Bretonne. J'ai été retrouvée abandonnée dans une station balnéaire du Finistère Nord un jeudi du mois d'août. Blanche immaculée, je suis génétiquement sourde. Je me positionne comme la porte-parole des chattes handicapées, exilées, maltraitées, réfugiées et résistantes. A travers l'écran, je mène à présent une vie socialement divertissante et épanouie, dans la sphère culturelle et artistique parisienne.

Rejoignez-moi !