Blog Action Day #BAD2014 #Inequality #Blogaction14

blogactionday
blogactionday2014

Cette année le Blog Action Day fédère les bloggers de 105 pays autour d’un thème : les inégalités.

Je préfère parler d’égalité, et de l’action vertueuse des bloggeuses et bloggers en la matière. Pour ma part, j’ai décidé de créer mon blog éditorial www.lanouvelleolympe.fr, d’une chatte engagée. Encore jeune, j’ai déjà subi la maltraitance et l’abandon (à deux reprises). Je suis blanche immaculée (à ce titre, à l’instar des chats noirs, je deviens le centre de légendes farfelues), et d’origine arménienne. A travers mon roman, dont je publie en ligne les chapitres, je vais prendre la parole et inviter bientôt des experts à s’exprimer, sur des causes sociétales fragiles, ignorées, bafouées, parce que cela effraie, cela touche, cela indigne, cela révolte, mais cela ne produit pas nécessairement une action déterminante, collective, fédérée et pérenne. Si ce #Blogaction14 contribue à une prise de conscience, à travers le monde, une marche supplémentaire est gravie en matière de #Inequality #BAD2014.

A l’origine, il s’agit d’un récit adressé à des éditeurs, écrit à partir de ma propre expérience : à moitié crevée, à bord de vie, chaton trop encombrant, j’ai été ramassée un jour d’été caniculaire. L’un des éditeurs s’est montré favorable à la publication. Après réflexion cependant, j’ai décidé de poster mon récit en ligne, sans qu’aucune circulation d’argent ne vienne polluer les sujets abordés à travers mon histoire. J’ai ressenti comme une évidence de la partager, comme un cadeau. Comme celui qui m’a été offert ce jour-là, lorsque j’ai été trouvée.

Le blog, décliné sur les réseaux sociaux à travers une stratégie E-marketing étudiée, s’est imposé, comme moyen de proposer mon histoire à un public large et non ciblé, à travers des médias conversationnels, basés sur la générosité, l’interactivité et l’échange. Des médias qui impliquent une réflexion stratégique en amont, garants in fine d’une réputation et d’une visibilité qui impactent le plus grand nombre, sans opérer de différences, de castes. En l’occurrence, des médias au service de #lanouvelleolympe et des causes que je défends.

La cause animale représentait l’une des batailles d’Olympe de Gouges, cette jolie révolutionnaire, humaniste, qui a payé de sa vie sa liberté d’expression et ses engagements, dont personne ne l’a jamais détournée. Elle usait des moyens de communication à sa disposition, depuis l’écriture de pièces de théâtres jusqu’à la diffusion de tracts, en passant par l’oralité, pour susciter une prise de conscience citoyenne. Qu’une petite chatte se positionne comme communicante connectée, utilisant tous les moyens d’expression digitaux contemporains n’aurait pas déplu à Olympe de Gouges, et #lanouvelleolympe poursuit ainsi des combats initiés avant la révolution française, qui pourtant suscitent, au XXIème siècle, de vifs débats, certains susceptibles d’être remis en cause parfois, 200 ans plus tard. Je ne suis ni militante, ni féministe. Je prends la parole pour révéler des injustices auxquelles j’ai été confrontée, et survécu. Ma forme d’opposition à #Inequality ? Je privilégie la vie, par l’écrit. Si la démarche peut paraître provocatrice, séditieuse, négligeable ou peu crédible au premier abord, si #lanouvelleolympe est plus souvent morguée qu’écoutée pour le moment, ma prise de parole n’en demeure pas moins une formidable opportunité pour traiter de sujets graves avec légèreté, humour si possible, et décalage. Comme la place des chattes dans la société. Une manière détournée de parler de celle des femmes, chacun(e) opèrera la transposition que cela lui inspire.

Le statut de l’animal dans la loi évolue : 2014 a marqué une avancée significative puisque l’animal domestique est désormais considéré comme un être sensible. Les bars et hôtels à chats qui s’implantent en France, les chats au travail (dans la publicité, au cinéma) : autant de thèmes dont je me préoccupe. Par la preuve : je vais tourner dans un long-métrage. Toutes les conditions ont été réunies pour que le rôle qui m’a été attribué me place comme un personnage à part entière, une actrice, avec des droits et devoirs adaptés. Je suis sourde. Un handicap qui n’est pas visible, et dont la plupart des personnes minimisent les impacts. Il n’en demeure pas moins une invalidité, une mutilation et les personnes qui en sont atteintes dépensent davantage d’énergie pour s’affirmer. Aujourd’hui encore leur langue suscite des polémiques. D’ailleurs beaucoup ignorent qu’il s’agit d’une langue, comme le français ou l’arménien, et non d’un langage. Une langue logique, basée sur des signes. Une langue qui n’est pas universelle : chaque pays a développé son propre alphabet signé. On parle de communauté, comme si les sourds s’agglutinaient dans une sorte de ghetto. Si tel est le cas, leur accorde-t-on la place qu’ils méritent ? On parle de sourds-muets, comme si la surdité s’accompagnait obligatoirement de l’atrophie de la parole. Confusions, clichés, approches superficielles, réductrices et méprisables. Il suffit de constater le peu de copies du film « The Tribe », sa sortie confidentielle, comme s’il était honteux d’en parler. Son réalisateur, Myroslav Slaboshpytskiy, a pris le parti de filmer des sourds et des sourds-muets, « sans sous-titres, sans voix-off, car l’amour et la haine, précise la bande annonce, n’ont pas besoin de traduction ». Enfin, je suis d’origine arménienne : une Chatte-de Van, indûment identifiée au LOOF Turc-de-Van, parce qu’indûment annexée par la Turquie, comme s’il s’était agi d’un territoire. Le Chat-de-Van, dont la race est perpétuée par un ou deux élevages en France, constitue le symbole de la résistance arménienne, la preuve éloquente d’un génocide qui demeure nié. 2015 constituera une année de commémoration. 100 ans plut tôt, le peuple arménien était exterminé. Le Chat-de-Van représente l’identité nationale arménienne, la dignité d’un peuple qui a survécu et contribué, par son intégration silencieuse, à la richesse de la France, comme #lanouvelleolympe contribue à la richesse de ce #Blogaction14 dévolu à #Inequality #BAD2014.

Combattre aujourd’hui #Inequality #BAD2014 ? Adhérez dès à présent au blog www.lanouvelleolympe.fr et suivez new_olympe sur les réseaux sociaux.

#lanouvelleolympe La Nouvelle Olympe

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.