Comment parler aux animaux et recevoir des réponses, Amélia Kinkade

Comment parler aux animaux
Comment parler aux animaux

Les éditions Véga ont publié récemment cet ouvrage dont l’enjeu est de favoriser la communication avec les animaux, par l’exemple, grâce au concours de « tous ceux qui m’ont appelée à l’aide –et à leurs propriétaires », indique l’auteur en exergue. Un livre concret et didactique permettant de cultiver ce qui s’apparente à un don, alors qu’en réalité tout le monde est capable de s’ouvrir aux animaux et de recevoir leurs messages. Amelia Kinkade l’a éprouvé : pourquoi pas vous ? Elle vous donne ses clés qu’il vous suffit de transposer, de mettre en pratique chez vous, dans votre univers pour que, au quotidien, votre animal et vous, puissiez adopter le même langage, sans malentendu et sans réticence. La clairvoyance, la clairaudience, la clairsentience, autant de concepts a priori ésotériques et obscurs, qui ne sont pourtant qu’écoute et attention d’un esprit, d’une cœur et d’une âme à l’autre, qui se sont trouvés et (ré)unis.

L’auteur précise d’emblée que la « communication » au sens littéral est bien plus qu’une notion dévoyée ou simpliste et que « le langage n’est qu’un aspect de la communication. » « La communication est l’échange brut d’émotions et d’images entre les êtres vivants. (…) –nous parlons en communiquant télépathiquement. » : on entend et un peu plus encore. On pressent, on perçoit, on sous-entend mais notre esprit ne synchronise pas toujours ces ressentis et nos pensées avec la réalité.

Exemple : un soir Amélia rentre du travail, préoccupée et lasse. Préoccupée parce qu’elle aurait aimer s’arrêter au supermarché acheter des piles AA et pop-corn au fromage. Lasse de sa journée au point de ne pas avoir l’énergie de faire halte au magasin. Parvenue chez elle, son ami Benjamin avait acheté du pop-corn au fromage et des piles AA à la supérette : « J’ai pensé que tu aurais besoin de ça » lui dit-il, précisant « Je n’arrivais pas à sortir ces objets de ma tête et je savais que je n’en avais pas besoin. ». Son esprit de déduction et leur complicité, après sept années de vie commune, a fait le reste. C’est cela, « honorer notre aptitude innée » que propose Amélia Kinkade. Retrouver « nos sens psychiques intacts (…), arrachés par la socialisation d’adultes critiques et [des] assauts de l’éducation » et exploiter toutes les potentialités de notre cerveau. En effet « lorsque les compétences verbales de l’hémisphère gauche sont réduites au silence, les compétences visuelles de l’hémisphère droit prennent le dessus et peuvent résulter en un plaisant répit et une certaine liberté de jugement ». Certains appellent cela « L’avoir », en particulier dans des disciplines artistiques et sportives.

L’écoute est la pierre angulaire de la communication verbale ou non, entre les espèces, et Amélia Kinkade fournit des techniques se référant à Paul Gauguin : « Pour voir, je ferme les yeux ». La première des étapes consiste à se relaxer et à respirer avec concentration pour entrer dans le silence avant de visualiser son message et de diriger son amour en direction de son animal. « Demandez-lui poliment : Me permets-tu de voir ce que tu vois ? ». L’auteur précise que « si vous commencez la conversation par ‘Je t’aime’, votre demande sera rarement refusée. » À une question simple, vous obtiendrez une réponse simple, parfois inattendue ou fantaisiste mais toujours remplie d’humanité, d’émotion, de sensations et de sentiments : d’une vérité. On est bien loin d’un échange occulte ou hermétique mais bel et bien d’une communication rationnelle qui permet d’accéder à une relation paisible, sage et harmonieuse. Il n’est nullement question d’un lien de subordination ou de supériorité, d’une relation maître-animal, sujet-objet mais d’une communication à égalité et spontanée. « Que pouvez-vous apprendre de votre chat ? La grâce. La puissance. L’intrépidité. La patience. L’élément de surprise. L’insouciance. Les limites saines. La protection de soi. La dignité. La prise de risques. Se fier à ses impulsions. L’agressivité. Agir selon son instinct. Une gestion du temps impeccable. La rapidité. L’équilibre. Le rétablissement. Comment dormir (…), se projeter (…), guérir (…), revenir de la mort. L’élégance. La sophistication. La paix intérieure. La comédie de haut niveau. (…) Les animaux sont tous là pour nous apprendre comment aimer ».

Une école de la vie et de l’amour, le gage d’une animal-humanisation réussie.

 

Comment parler aux animaux et recevoir des réponses. Amélia Kinkade. 200 pages, 23 euros. Éditions Véga, Trédaniel.